Nord Argentine (Avril – Juin 2010)

Publié le par Sylvie

Nous avons pédalé de Mendoza à Humahuaca. Dans le nord de l’Argentine, plusieurs routes sont possibles : beaucoup de cyclistes empruntent la route 40, celle qui fait toute la longueur de l’Argentine, d’Ushuaia à La Quiaca. La 40 passe par des paysages arides et, dans le nord, par des cols d’altitude (Abra de Acay, 4.900m, à l’ouest de Salta). D’autres routes sont possibles, plus à l’est. Nous avons choisi de faire un mélange de route 40 et d’autres routes. Une bonne partie de la 40 est en ripio.

Visa

Comme dans tous les pays d’Amérique du Sud, pas besoin de visa. Les douaniers ne nous ont jamais demandé de preuve de sortie sous trois mois.

Argent
1 euro = 5.0 Arg$ (peso argentin)

Retraits possibles : Mendoza, San Juan, Chilecito, Catamarca, Tafi del Valle, Cafayate, Salta, Purmamarca, Tilcara, Puerto Iguazu.

Route & dormir

Les étapes détaillées avec kilométrage se trouvent sur la page des récits. Les cartes sur la page d’accueil comportent notre route et nos arrêts.

Guides : les sites internet du Rough Guide et du Footprint donnent suffisamment d’information pour permettre de se passer de guide.

Cartes : carte Rough Guide de l’Argentine. Les offices du tourisme ont toujours un plan gratuit des villes.

Internet : wifi dans la plupart des guesthouses sauf à San Agustin del Valle Fertil, Tafi del Valle, Humahuaca et Purmamarca. Les stations services YPF ont souvent le wifi gratuit (comme à Tafi del Valle). 

Bus : nous avons pris le bus quatre fois. En Argentine, les vélos sont mal vus dans les bus, soyez prêts à vous battre même si on vous dit au guichet que vos vélos sont acceptés. C’est souvent le chauffeur qui a le dernier mot. En général, chaque vélo est facturé au coût d’un demi-billet.

- Sans les vélos, de Aimogasta à Puerto Iguazu en passant par Cordoba (compagnie Expresso Singer que nous recommandons. Si vous êtes plusieurs, demandez une réduction).

- Avec les vélos, de Aimogasta à Catamarca. Le chauffeur voulait refuser les vélos mais la dame du guichet l’a convaincu de les prendre. Compagnie de bus locale.

- Avec les vélos de Salta à Humahuaca. Compagnie Balut, aucun problème avec les vélos.

- Avec les vélos de Salta à Buenos Aires. Compagnie Chevallier (Flecha Bus). En Premium Suite (350 pesos/pers.). Nous avons donné nos deux vélos et une de nos 2 boites au guichet, 50 pesos/pièce, pour être sûrs qu’ils les prennent. Nous avons mis la deuxième boite gratuitement dans le bus. Assez de place dans le bus pour mettre une sacoche devant et une autre derrière le siège.

Magasins de vélo

Mendoza : El Sapito, Juan B Justo 551, http://sapitobikes.blogspot.com/. Ils nous ont nettoyé nos fourches avant et changé les câbles de frein. Professionnels et sympas.

Taxi Buenos Aires

Daniel nous a conduit de la station de bus au centre ville et, deux jours plus tard, du centre à l’aéroport. Il travaille pour la compagnie de taxis Interpress et aussi à son compte (156.965.5143 / 4286.9648). Tout est rentré dans sa voiture (Peugeot Partner) : nos deux vélos, huit sacoches et nous deux ! 120 pesos pour aller du centre à l’aéroport et 60 pesos pour aller de la gare de bus au centre ville.

Magasins bio

Mendoza : El Naturalista, Rca del Peru 644/48, Las Heras.

Catamarca : Sol de Vida, Republica 863.


Route Mendoza – Aimogasta (845 km)  

Mendoza - San Juan (180 km) : route plate. Nombreux villages sur la route pour se ravitailler en eau et poser la tente.

San Juan – Bermejo (105 km) : villages à 28, 66 et 105 km. 57 – 63 km : montée puis faux plat descendant sur environ 30 km.

Bermejo - Chucuma (97 km) : village (Marayes) à 40 km. Côtes 27-32 km et 89-97km. Après Chucuma, la route ondule jusqu’à San Agustin. Arrêtez-vous à Astica pour les délicieux dulces maison chez Mar-Flor. Un camping/café 27 km après Chucuma.

San Agustin – Ischigualasto (74 km) : hameaux à 11 et 45 km. Faux plat montant. Intersection pour le parc de Valle de la Luna à 56 km.

Ischigualasto – Talampaya (81 km) : pas d’eau après Baldecitos (village à l’intersection). Après l’intersection, 35 km de montée graduelle puis 30 km de descente en pente douce.

Talampaya – Chilecito (125 km) : 30 km de descente graduelle jusqu’au village de Pagancillo. La route goudronnée continue jusqu’à Villa Union. Nous avons préféré prendre la route de ripio (raccourci) : 20 km de montée graduelle, les 7 derniers km assez ensablés. La route monte ensuite sur 31 km, c’est la Cuesta de Miranda (11 derniers km en ripio, à partir du village de Los Tambillos). Après le col, descente de 43 km (18 premiers km en ripio) jusqu’à l’intersection et au village de Nonogasta. Après l’intersection, montée graduelle jusqu’à Chilecito (16 km).

Chilecito – Schaqui (115 km) : la route monte et descend, les pentes ne sont pas raides. 8 km descente, 15 km montée, 12 km descente, 35 km montée, 15 km descente, 18 km montée et descente finale sur l’oasis de San Blas, une suite de villages sur 10 km, le long d’une vallée. Villages : Pituil à 70 km de Chilecito. A Schaqui, Sylvie ne pouvait plus pédaler, nous avons fini dans un camping-car jusqu’à Aimogasta (50 km, route en montée légère).

Route Catamarca - Humahuaca (795 km)  

Catamarca – Soldado Madonaldo (195 km) : route en pente douce jusqu’à La Merced. Montée de 7 km, descente sur 17 km puis plat jusqu’à Concepcion.

Soldado Madonaldo – Tafi del Valle (58 km) : 7 km plat jusqu’au panneau ‘Tafi del Valle 52 km’. Km 0 = ce panneau. Début de la montée, en pente douce. Km 10 : la pente devient plus raide. Km 15 : El Indio, stands de souvenirs, eau, montée plus forte. Km 17 : campamiento de vialidad. Km 24 : Reserva El Sosa (maisons). Km 26 et 31 : campamientos de vialidad, la pente s’adoucit. Km 44 : faux plat montant jusqu’à Tafi del Valle.

Tafi del Valle – Cafayate (100 km) : montée de 22 km jusqu’au col del Infiernillo (3.000m). 5 derniers km en ripio. 7 km de descente, 10 km montées et descentes, 15 km descente jusqu’à Amaicha (55 km). Après Amaicha, 15 km de descente jusqu’au village et aux ruines de Quilmes. Plat sur 25 km puis ondulations jusqu’à Cafayate.

Cafayate – Salta par la route goudronnée (200 km) : les touristes se font déposer à 50 km de Salta dans la Quebrada de las Conchas et reviennent à Salta à vélo. Et pourtant, la route a tendance à descendre sur les 60 premiers km dans le sens Cafayate – Salta (quelques courtes montées). Km 50 : Gorge du Diable. Km 85 : Alemania, village à moitié abandonné, premier point d’eau depuis Cafayate mais il faut traverser la rivière (vieux pont). Km 90 : hôtel. Km 95 : village de Talapampa et montée légère jusqu’à La Vina (Km 105). Km 105 : village de la Vina, route vallonnée (surtout km 130 à 155). Km 155 : village d’El Carril, montée en pente douce. Km 175 : descente sur 7 km puis la route remonte jusqu’à Salta (Km 200). L’entrée dans Salta n’est pas très agréable, 10km en ‘ville’ avec pas mal de circulation.

Cafayate – Salta par Cachi (300 km environ dont 185 km de ripio) : à cause des problèmes de jambes de Sylvie, nous avons dû prendre la route directe goudronnée. Les notes ci-dessous sont de nos amis Michael et Silvia.

Jour 1 : + 637m -348m 76km. Km 0 : route goudronnée et plate. Km 25 : village de San Carlos (brasserie artisanale Vaca Tranquila). Km 30 : fin du goudron, le ripio est assez épais, avec du sable. Km 60 : le ripio empire et la route ondule mais c’est aussi la plus belle partie de la route. Km 76 : Angastaco, hospedaje El Cardon (éviter la 1ère chambre double à droite en entrant, bedbugs !).

Jour 2 : + 418m – 219m 43km. Km 0 : beaucoup de montées et descentes et de sable. Km 8 : moins vallonné, route toujours mauvaise. Km 21 : la route s’améliore, la surface est plus compacte. Km 43: Molinos, hospedaje pour 70 pesos.

Jour 3 : + 767m – 437m 46km. Km 0 : montée. Km 10 : descente. Km 18: fin de la descente, village de Seclantas, montées et descentes sur une bonne route en ripio.

Jour 4 : + 1080m – 1200m 76 km. Km 0 : montée goudronnée jusqu’au Punto de los Molinos (3.348m). Km 50: ripio et descente. Km 76 : goudron, hosteria El Mayra, camping gratuit sur la zone de pique-nique.

Jour 5 : 80 km. Descente ou plat jusqu’à la route 68 qui monte légèrement jusqu’à Salta.

Après Cachi, vous pouvez continuer jusqu’à San Antonio de los Cobres (140 km, 3.700 m, route très difficile). La route est toute en ripio et passe un col à 4.900 m, l’Abra de Acay. La difficulté vient de l’altitude, pas de la route (à part la montée au col bien sûr !). Cachi – La Poma : 62 km, 500 m de dénivelé. La Poma – San Antonio : 80 km avec un col à 4.900 m. Hospedaje et petits magasins à La Poma. Il n’y a rien entre La Poma et San Antonio.

Humahuaca – Salta (240 km) : faisant un aller-retour sur Salta avant de partir sur Buenos Aires, nous sommes montés en bus sur Humahuaca et redescendus à vélo. Km 49 : Tilcara, descente sans pente raide. Km 75 : Purmamarca, que de la descente puis 3 km de montée sur le village par la route 52. Km 100 : fin de cette longue descente, montée. Km 103 : fin de la montée, descente en lacets. Km 110 : fin de la descente en lacets, descente plutôt raide en ligne droite le long de la rivière. Km 116 : descente en escaliers, alternance de pentes raides et moins raides. Km 126 : descente en pente douce. Km 138 : Jujuy, ville peu agréable, mieux de ne pas s’arrêter, la route traverse sans rentrer dans la ville (prendre la petite route qui longe l’autoroute). Km 146 : fin de la traversée de Jujuy, route 9 (autoroute interdite aux vélos), légèrement vallonnée. Km 162 : village d’El Carmen (quelques hospedajes) et camping d’El Dique quelques km plus loin, route vallonnée. Km 175 : montée, assez raide sur 3 km (col) puis moins raide, très jolie route dans les collines et la forêt. Km 191 : fin de la montée, descente de 30 km jusqu’à Salta. Km 203 : village d’El Caldera suivi de plusieurs autres jusqu’à Salta.

Purmamarca – Salinas Grandes (68 km) : nous l’avons fait en taxi au départ de Purmamarca, 160 pesos pour une voiture, jusqu’à 4 personnes. Km 0 : intersection avec la route 9. Km 3 : Purmamarca (2.200m), montée. Km 16 : village, début de la montée raide. Km 30 : quelques maisons probablement habitées. Km 38 : col (4170 m), descente. Km 42 et 55 : quelques maisons. Km 68 : Salians Grandes (3.350 m). Nous pensons que le plus simple est de monter jusqu'au premier village au km 16, y dormir de façon à passer le col le 2e jour. Pas de village à Salinas Grandes mais une usine à sel donc il doit être possible de s’y ravitailler en eau et probablement de dormir quelque part.

Avitaillement : il y a toujours moyen de trouver pâtes et sauce tomate dans n’importe quel petit village. Nous n’avons jamais transporté plus de 3-4 jours de nourriture avec nous. Nous avons bu l’eau du robinet partout en Argentine. Attention ! L’eau de la douche vient parfois de citernes posées sur le toit (évitez de la boire). Renseignez-vous avant de remplir vos gourdes au robinet de la salle de bain.

Dormir

Les petits-déjeuners dans le Nord de l’Argentine ne valent pas ceux de Patagonie : un thé ou un café avec deux petits pains, un peu de beurre et de dulce de leche … léger pour les jours où on pédale.

Mendoza : SosaHaus, 56 Juan B Justo, juste à côté du Carrefour. 90 pesos pour une chambre double avec sdb et petit-déjeuner. Hostel propre et sympa. Egalement des dortoirs.

San Juan : Zonda Hostel, Caseros 486 Sur, Cordoba intersection. 80 pesos pour une chambre double avec petit-déjeuner. Sdb commune.

Chucuma : une famille qui tient un petit magasin juste avant le poste de police nous a laissé planter la tente près de leur maison. Apparemment, nous n’étions pas les premiers cyclistes. Pizzas bon marché (une pour deux suffit largement !). Campings : 7 et 27 km après Chucuma.

San Agustin del Valle Fertil : Cabanas del Valle Pintado, dans la rue principale. 95 pesos pour une cabana de 3 personnes. Superbe jardín avec piscine ! Il y a aussi des hostels dans le village.

Ischigualasto (Valle de la Luna) : camping 10 pesos par tente, douches avec eau chaude. Wifi en plein milieu du désert !

Talampaya : camping 12 pesos par tente, douches avec eau chaude (demandez AVANT de prendre votre douche qu’ils allument l’eau chaude !). Pas d’électricité dans le parc (générateur).

Los Tambillos : petit village sur la Cuesta de Miranda à 60 km de Chilecito. Une hospedaje, 60 pesos la chambre double avec sdb. Nous avons campé près de la décharge, de l’autre côté de la rue.

Chilecito : Hostel del Paiman, El Maestro 188. Pratiquement le seul hostel abordable, chambres doubles avec sdb (85 pesos) et camping dans le jardin (40 pesos/tente).

Schaqui : une hospedaje pas très propre à l’entrée du village. Camping gratuit 10 km plus loin dans le village de San Blas, sur le côté gauche.

Aimogasta : une hospedaje sur la place du village. Complète quand nous y étions donc nous sommes restés à l’hôtel à l’entrée du village (200 pesos la chambre de 4 personnes avec sdb et petit-déjeuner).

Puerto Iguazu : Hostel Sweet Hostel, El Mensu 38 (près de la gare des bus), 90 pesos la chambre double avec sdb et petit-déjeuner consistant.

San Ignacio Mini : hospedaje Papillon (du nom du livre !), tenue par un couple argentin-allemand très sympa, derrière les ruines de la mission jésuite. Chambre double avec sdb commune, 70 pesos. Egalement un dortoir de 4 et une chambre double avec sdb. Grand jardin. L’autre hospedaje est chère pour ce que c’est.

Catamarca : hostel San Pedro, Sarmiento 341, 80 pesos pour une chambre double, sdb commune et petit-déjeuner réduit au minimum (thé et café). Propre, central et endroit agréable (pratiquement l’unique hospedaje de la ville).

La Merced : camping à l’entrée de la ville, 10 pesos/pers. Une hospedaje un peu plus loin, en face de la station essence.

Montée de Tafi del Valle : plusieurs Campamiento de Vialidad (maisons des travailleurs de la route). Km 0 : panneau indiquant Tafi del Valle 52 km. Campamientos aux km : 17, 24, 26 et 31. Nous avons mis la tente dans le jardin d’une de ces maisons, après autorisation bien sûr.

Tafi del Valle : cabanas de Julian Colombo (pas de pancarte) dans la rue principale, sur le côté gauche après le Luna Hua hôtel (côté droit de la rue). Demandez au magasin d’artisanat. 70 pesos pour une cabana de 3 personnes + 12 pesos pour le bois du poêle. Julian et sa mère Alba sont très sympathiques. Jardin ensoleillé et tranquille. Meilleur rapport qualité-prix car beaucoup d’hospedajes n’ont pas de cuisine.

Amaicha del Valle : hostel camping La Guarida, 40 pesos pour une chambre double avec sdb.

Cafayate : hostel El Hospedaje, intersection CQ de Nino et Salta, 80 pesos pour une superbe chambre double avec sdb et petit-déjeuner. Martin, le propriétaire, est très sympathique ! Pas de cuisine mais on peut cuisiner au réchaud dans le jardin ou bien la maison fait de bonnes pizzas et des empanadas. L’Hostal El Balcon est souvent pleine et le personnel n’est pas très sympa.

Cachi : hospedaje en face de l’hostal del Inkanan. Mignonne chambre de 4 pers pour 20 pesos/pers.

La Vina : hospedaje au fond du village (pas de pancarte), 60 pesos pour une chambre double, sdb commune. Prorpriétaire sympa et beau jardin. Pas de cuisine, cuisine au réchaud dans le jardin.

Salta : hostel Salta para siempre, Tucuman 464 (entre Cordoba et Buenos Aires), 90 pesos la chambre double avec sdb et petit-déjeuner. L’hostel est très agréable, jardin et personnel sympathique.

Purmamarca : hospedaje Makacha, 80 pesos la chambre double avec sdb sans petit-déjeuner. Pas de cuisine, au réchaud dans la cour. Seul hostel bon marché de Purmamarca. Il y a aussi un camping à l’entrée de la ville.

Tilcara : hostal Waira sur Padilla. 60 pesos la chambre double avec sdb et petit-déjeuner. Bon choix d’hostels et hospedajes.

Humahuaca : hostal Humahuaca. 90 pesos la chambre double avec sdb et petit-déjeuner.

Publié dans Infos pratiques

Commenter cet article