2009 à vélo couché

Publié le par Sylvie

14 janvier 2009 - Bangkok, Thaïlande

9 mois ... 9600 km

Nous sommes de retour à Bangkok après deux mois et demi sur les routes de Thaïlande et du Laos. Nous garderons des souvenirs complètement différents de notre précédent voyage : les petites routes de campagne, le sourire des Thaïs et des Laos, les magnifiques montagnes vertes du nord du Laos, la cuisine des petites échoppes en paille sur le bord de la route … et le chouette accueil de Brice et Vanh à Vientiane !

Nous nous préparons maintenant à voler le 19 janvier pour Auckland: nettoyage des sacoches et des vélos, ajustement de nos nouvelles sacoches Arkel, empaquetage de Bob (la remorque) et des souvenirs pour la France, mise à jour de votre blog favori … on ne chôme pas !

Vous avez sûrement remarqué notre nouveau logo! Pim, un ami hollandais rencontré à Chiang Mai, nous a gentiment dessiné cette belle planète bleue. Merci Pim !

Vous pouvez découvrir quelques-unes de ses créations ici : Pim van den Broek

Wellington, Nouvelle Zélande … 29 janvier 2009

9 mois et demi … 9500 km

Depuis une semaine au pays du Seigneur des Anneaux…

La tendinite de Sylvie nous a pas mal préoccupés et au lieu de visiter nous avons passé notre temps à chercher une solution. Après quelques essais, il est clair que ses chevilles ne veulent plus pédaler pour le moment. On les comprend un peu après tous ces km !

‘Frogs on bents’ va donc devenir ‘Frogs in a car’ pour le prochain mois. Nous avons toujours rêvé d’un road trip dans un vieux van Wolkswagen alors c’est l’occasion. En plus, Marion et Matthieu, des anciens colocataires de Londres, seront sur l’île du Sud en même temps que nous … nous frétillons d’impatience à l’idée des côtes d’agneau juteuses frémissant sur la grille du barbecue. Les yeux de Ben brillent en pensant aux bières fraîches qu’il va descendre avec Matthieu et Sylvie est ravie d’avoir enfin une fille avec qui parler !

Liz et Steve, des amis d’amis, nous accueillent très gentiment à Christchurch. Notre moral est bien remonté depuis que plusieurs personnes nous ont envoyé des contacts pour la Nouvelle Zélande : un grand merci à Joan et Nigel, Benoît, et Adrian pour avoir pensé à nous !

Sydney ... avril 2009

Notre expérience australienne tire à sa fin. Après avoir rendu visite à Tim et Amelia à Canberra, nous avons pris le bus pour Sydney. Geoff et Julie (rencontrés à l’ambassade d’Iran en Turquie !)  nous ont fait découvrir tous les coins sympas : les plages, le port de Sydney et l’Opéra, les restos et cafés français (Ben a déjeuné ce matin devant un énorme bol de café au lait). Nous avons beaucoup marché le long de la côte et un petit peu en ville.  L’Australie, un peu comme la Nouvelle Zélande, satisfait plus les amateurs de nature que d’architecture. D’ailleurs nous avons si peu découvert la nature australienne que nous avons bien l’intention de consacrer un de nos prochains voyages à l’Australie. Comme ça, on pourra enfin jouer les Robinsons sur île de sable blanc !

En attendant, nous rentrons aujourd’hui sur Melbourne et comptons pédaler quelques jours sur la Great Ocean road, à l’ouest de Melbourne.

13 mai 2009 Bangkok, Thaïlande

Ces temps-ci, il y a eu beaucoup de ‘nous revoilà à …’

Nous avons quitté Melbourne début mai après une semaine fantastique chez Robin et ses filles Thea et Shanon. Nous avons également revu Trish avec qui nous avons pédalé une bonne partie du Laos. Ensuite, petit passage à Auckland. Si, comme tout le monde, vous vous demandez ‘Mais pourquoi repassent-ils par la Nouvelle Zélande ?’ … c’est parce que nous avons un aller-retour Bangkok – Auckland, pas parce que nous adorons voler ! Le dit vol a d’ailleurs failli tourner au cauchemar …

L’hôtesse : où allez-vous après Auckland ?

Sylvie, pensant qu’elle s’intéresse à notre voyage : oh, Bangkok puis le Kazakhstan, le khirghistan, la Chi…

L’hôtesse : bon, montrez-moi votre billet pour sortir de Thaïlande

Nous, un peu inquiets : ben… c’est-à-dire qu’on ne l’a pas encore

L’hôtesse : bon, il me faut une preuve pour chaque pays où vous allez jusqu’à ce qu’on arrive à un pays où vous êtes autorisés à rester

On éclate de rire, eh bien, vous ne savez pas à quoi vous vous attelez, chère madame !

Nous non plus d’ailleurs … sans preuve de sortie de la Thaïlande, la Nouvelle Zélande pourrait se retrouver avec deux petites grenouilles sur les bras et les douanes australiennes se feraient taper sur les doigts. Nous achetons donc in extremis un billet retour pour l’Australie (nous pouvons y rester puisque nous avons un visa de 3 mois) et l’hôtesse nous enregistre nos bagages avec, cette fois, un grand sourire … pfffff … à quand la libre circulation dans le monde entier ???

A Auckland, nous rencontrons Brigitte et Dennis qui se mettent en quatre pour nous faire découvrir la région. Ben survole même la péninsule de Coromandel à bord de l’avion de Dennis. Nous revoyons Sig et Emma et la petite Lilou qui avait 2 semaines la dernière fois. Quel changement deux mois plus tard ! Pour un peu, on croirait qu’elle va parler ! Et, cerise sur le gâteau, nous voyons Richard, un collègue et ami de Ben, qui est à Auckland pour une semaine.

Une semaine plus tard, nouvelles retrouvailles avec Yannick et Stéphanie, à Bangkok. Leeloo (tiens !) et Keira ont aussi changé, ça grandit vite à cet âge-là (4 ans et 20 mois).

D’ici dix jours, nous retrouverons d’autres frogs : Albane (sœur de Sylvie) et Benoît. Nous allons pédaler avec eux au Khirghistan puis les laisser vivre leurs propres aventures. Ils partent 10 mois à vélo !

22 mai 2009 Bangkok, Thaïlande

Notre séjour à Bangkok se termine. Rien de bien intéressant à raconter pour ces deux dernières semaines. Nous avons refait une petite santé aux vélos, bien mangé et fait le plein de bons moments avec Yannick et Stéphanie et leurs filles !

Lundi matin, nous retrouvons Albane (sœur de Sylvie) et Benoît à l’aéroport d’Almaty. Nous pédalons ensemble au Khirghistan puis nous continuons sur la Chine et eux vers le Tadjikistan. Vous pourrez les suivre ici : Trois ptits tours.

Ah… et le site a été entièrement mis à jour, récits et photos… bonne lecture !

Almaty … 24/05 – 29/05

Bonjour à tous d´Almaty !

Nous sommes bien arrivés au Kazakhstan après un vol entrecoupé de turbulences. A l´arrivée, nos visas prennent plus de temps que prévu, du coup, lorsque nous sortons, nos bagages ne sont plus là. Ben panique comme un fou, il se dit qu´on nous a peut-être tout volé! ‘Si jamais ils nous ont tout volé, je fais un malheur et je sort le film Borat II, pire que le un’. Heureusement, les bagages ont été mis de côté et nous récupérons tout en bon état. Nous prenons bien 3 heures pour remonter nos vélos sous les yeux inquisiteurs des Kazakhs, juste à temps pour accueillir Albane (la sœur de Sylvie) et Benoit. Ce sont les grosses retrouvailles, on ne les a pas vu depuis plus d´un an! Nous pédalons tous ensemble jusqu´au centre ville où nous visitons un premier dortoir, peu accueillant. Nous avons ensuite la chance de tomber sur des professeurs anglais et canadien qui travaillent dans une université ici. Ils nous offrent café, thé et chocolats pendant que la secrétaire tente de nous trouver un dortoir pas cher (Almaty est une ville très chère), ça commence bien, le Kazakhstan! Nous prenons nos quartiers à l´hôtel Saulet tandis que nos vélo restent bien sagement dans une salle de l´université, courtoisie d´Albert, le doyen.

Osaka, Japon 13 septembre 2009

Nous voilà au Japon!

Nous avons quitté Marc, Guillaume et Alois à regret… c’était très agréable cette semaine à Shanghai, merci Marc ! Nous entrons dans la salle d’embarquement sur nos vélos. Mais, qui est cet étranger blond qui nous fixe, sa main en visière ? Non, pas possible ! C’est Cédric ! Nous avions pédalé avec Cédric et Alice en Turquie et Iran et étions loin d’imaginer que nous les retrouverions sur un ferry pour le Japon, un an plus tard, jour pour jour! La traversée dure deux jours, un jour en pleine mer et un jour entre les îles du Japon. Les côtes sont effectivement bétonnées, beaucoup d’industries. Nous avons quitté Shanghai dans un brouillard gris, nous découvrons le Japon sous un magnifique ciel bleu parsemé de nuages blancs. Comme quoi, on peut être développé et propre (mais non, on ne vise personne !). Osaka est gigantesque, c’est peu de le dire, nous roulons 30 km avant de rejoindre la maison d’Helen. Ici tout le monde roule sur le trottoir. Ça ralentit un peu mais on est en sécurité. Nos premières impressions du Japon sont excellentes. Les gens sont souriants et gentils sans être oppressants. Les rues brillent de propreté et silencieuses malgré la circulation. On a l’impression de se détendre pour la première fois depuis longtemps. Seul inconvénient, les prix. Mais en quelques jours, on commence à connaître les combines. On va devoir éviter les villes (un lit en dortoir coûte 25 euros !) et on goûtera la haute cuisine japonaise une autre fois… Finis les thé glacés, les bières et les glaces! Heureusement, il est possible de trouver des bols de nouille pour encore pas trop cher.

Nous prenons le ferry ce soir pour Miyazaki au sud de l’île de Kyushu. Si vous ne savez pas où c’est, il est temps de prendre un atlas et de découvrir l’archipel du Japon (plus de 6.000 îles !).

Les albums photos (fin du Khirghistan et Chine) sont à jour.

Nous serons dans les montagnes et la campagne les prochaines semaines donc nous serons moins souvent sur internet (probablement une fois par semaine).

13 décembre 2009 – San Martin de los Andes, Argentine

20 mois ... 15.670 km

Après une semaine à tourner autour des lacs du côté chilien, nous nous sommes décidés à passer du côté argentin et nous ne le regrettons pas. En fait, Chili comme Argentine nous plaisent énormément, beaucoup plus que nous ne nous y attendions. Les gens sont extrêmement gentils avec nous (l’effet bent…), particulièrement les carabineros qui s’arrêtent toujours pour vérifier que tout va bien, que nous savons où dormir et que nous sommes en sécurité. Ils sont vraiment relax : ‘Oui, il  y a un camping, peut-être fermé mais sinon, il y a toujours la plage…’ !

Les paysages nous récompensent amplement de nos efforts : impression de bout du monde lorsque nous sommes perdus dans les forêts épaisses d’eucalyptus, de pins et d’autres arbres d’un vert lumineux, avec un lac bleu foncé ici et là. Sortis de la panaméricaine, beaucoup de routes sont en ripio … terre battue en principe, mais en réalité gravier, sable, cailloux concassés. Dans les montées, le vélo dérape, on rattrape vélo et sacoches (60kg) et on essaye de repartir. Pour la première fois (à part une fois ou deux au Khirghistan), nous poussons régulièrement nos vélos dans les montées. Diablos ! comme ils disent ici.

A San Martin de los Andes, après avoir traversé un lac en ferry et parcouru 50km de ripio, nous sommes arrivés dans un Bike Hostel tellement sympa que nous y sommes depuis trois jours. Nous espérons partir demain si le vent ne souffle pas trop fort, qu’il ne pleut pas et que nous arrivons à décoller d’ici !! Route sur Bariloche d’où nous repassons au Chili… Puerto Varas puis l’île de Chiloé.

18 décembre 2009 – Villa Angostura, Argentine

20 mois ... 15.770 km

Nous venons de passer trois jours fantastiques riches en événements…

Notre séjour chez Maxi (Maximiliano, Bikehostel) à San Martin s’est étiré sur quatre jours jusqu’à ce que nous rencontrions Laura et Ullrich, un couple Français. En vacances pour trois semaines, ils comptaient aussi faire la route des 7 lacs donc nous sommes partis le même jour. Ils n’avaient jamais fait de vélo avant et la route n’était pas facile, graviers, montées… mais ils ont super bien avancé. Route magnifique, lacs bleus au milieu de la forêt. Seul inconvénient, cette route est victime de son succès, beaucoup de voitures et comme ce n’est pas goudronné, beaucoup de poussière donc…

Camping plus ou moins sauvage au bord des lacs et à quatre, c’était un vrai plaisir ! Au final, Laura et Ullrich semblent convertis au cyclo-tourisme, ils regrettent d’ailleurs de devoir reprendre bus et avion pour continuer leurs vacances ! Qui sait peut-être les reverrons-nous l’été prochain…

L’autre gros changement s’appelle Cyclorpiste. Nous avons croisé Patrice et Céline le premier soir dans un ‘camping’ au bord d’un lac et nous avons ‘un peu’ chamboulé leur itinéraire… Nous avions entendu parler d’eux par Maxi qui les avait croisés lors de son trajet Buenos Aires – San Martin sur son vélo en bambou. En tandem, ils sont partis pour un an et se dirigeaient vers la Bolivie… Une soirée de discussion plus tard, ils décident de descendre avec nous sur Ushuaia! Ils ont poursuivis sur San Martin puis sont redescendus hier soir avec Maxi qui venait chercher les vélos de Laura et Ullrich… Grosse soirée asado (barbecue) qui s’est finie à 2h du matin…

Un battement d’ailes de papillon au  Texas déclenche un cyclone dans le Pacifique : nous décidons de passer en Argentine parce qu’une route est coupée au Chili et une semaine plus tard, il y a deux nouveaux aficionados du cyclotourisme et nous sommes maintenant une équipe de quatre à pédaler vers Ushuaia !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article