Vêtements

Publié le par Sylvie

Si vous partez longtemps, n’hésitez pas à investir dans des vêtements qui tiendront la durée. Une fois à l’étranger (Asie/Afrique/Amérique du Sud), il est plus difficile de trouver des vêtements de qualité. Un t-shirt ou des sous-vêtements se remplacent facilement. Ce n’est pas le cas pour une veste de pluie étanche ou des guêtres… Rappelez-vous que quand vous roulez en voyage, vous n’avez pas forcément l’occasion de prendre une douche chaude et de dormir dans des draps secs et une chambre chauffée après une dure journée sous la pluie. Il est donc essentiel de rester au sec et au chaud pendant la journée. Vous supportez peut-être facilement de rouler mouillé deux heures sous la pluie (surtout avec une maison chauffée au bout !). Mais c’est autre chose de rouler jour après jour sous la pluie, dans le vent et le froid. Le froid pompe énormément d’énergie… dont vous avez besoin pour pédaler !

Ces conditions sont extrêmes pensez-vous … Certes, mais si vous prévoyez un voyage en Amérique du Sud (Patagonie, altiplano bolivien et péruvien) ou en Asie, vent, pluie et froid peuvent être votre lot quotidien. Nous ne vous souhaitons pas de les avoir toutes les trois réunies !

Nous utilisons la technique des couches qui permet de se couvrir/découvrir facilement.

Des T-shirts synthétiques ‘respirants’ et deux pantalons légers, transformables en shorts. Les T-shirts Décathlon évacuent très bien la transpiration, sont résistants au soleil et aux frottements et sèchent rapidement. Nous les portons toujours après 2 ans d’usage intensif, pas un trou à signaler ! Nos pantalons NorthFace Paramount Peak ont seulement changé de couleur après 2 ans en plein air par toutes les intempéries.

Les t-shirts manches longues ‘respirants’ se sont révélés insupportables au soleil, par grande chaleur. A préférer : des chemises manches longues en coton très léger ou en lin. Nous avons aussi vu beaucoup de cyclistes avec des t-shirts en mérinos. Très agréables mais très fragiles. Des trous apparaissent rapidement dus à l’usure avec le soleil et les lavages répétés. Certaines marques sont plus solides que d’autres (on nous a recommandé Ibex) et c’est un problème qui devrait être réglé dans un futur proche … sinon, ces t-shirts ne se vendront plus !

Un pull Icebreaker 320. Nous sommes partis avec une polaire fine mais elle sentait mauvais très rapidement et nous transpirions avec sur le vélo. Nous portons le 320 quand il fait un peu frais et même après une semaine d’utilisation, il ne sent pas. Et nous pédalons sans transpirer excessivement comme avec la polaire.

Une veste en mérinos Ullfrotte 600. Nous l’utilisons à l’arrêt quand il fait très froid.

Une veste (avec zips sous les bras) et un pantalon imperméable. Indispensables en cas de pluie, vent, froid. Ces vêtements servent à isoler les autres couches de la pluie et du vent. Quand nous pédalons sous la pluie ou dans le froid, nous portons un t-shirt et la veste coupe-vent. En Patagonie, nous portions le pantalon coupe-vent à même la peau pour nous protéger du vent et du froid.

Attention ! Fermeture étanche : à vélo couché, quand il pleut, l’eau s’accumule sur le ventre. Nos zips soi-disant étanches ne l’étaient déjà plus au bout de quelques semaines d’utilisation réelle. Choisissez une veste avec si possible double rabat, intérieur et extérieur. Nos vestes Patagonia n’ont pas résisté à plus de quelques semaines de pluie, nous avons fini la Patagonie avec des ponchos par-dessus.

Les marques qu’on nous a recommandé : Marmot et Mountain Hardwear. Arcteryx bien sûr mais c’est cher. Nous sommes très contents de nos pantalons Endura eVent donc nous choisirons peut-être une veste en matériau eVent la prochaine fois.

Un thermal en mérinos (haut et bas) qu’on utilise par grand froid (Patagonie et Kirghizstan). Nous l’utilisons le soir après une journée très froide et quand on ne peut pas faire de feu pour se réchauffer. Sylvie le met aussi pour dormir par nuit froide. C’est un peu plus lourd que du synthétique (type Odlo) mais ça ne sent pas même après plusieurs utilisations. Et c’est très agréable à porter !

Le buff (tube en tissu) nous sert souvent : en Iran, Sylvie l’a utilisé pour dissimuler ses cheveux et ses oreilles. Autour du cou et de la bouche, il nous protège de la poussière de la route. Il protège aussi des courants d’air dans le cou quand il fait froid.

Chaussettes : nos chaussettes en coton n’ont pas résisté longtemps. Nous roulons depuis un an avec des Icebreaker fines. Les SmartWool Hiking sont réservées pour les jours très froids… et les pieds sensibles par nuit froide !

Pieds froids : ne faites pas l’erreur de vous coucher avec des pieds glacés, les filles en tout cas. Sylvie a passé quelques nuits blanches avant de comprendre que ses pieds glacés la tenaient éveillés toute la nuit même quand le reste du corps était chaud. Une friction à l’huile essentielle de cannelle (ou une friction toute simple !) et une bonne paire de chaussettes vous aideront à passer une bonne nuit. Un bonnet aide aussi à limiter les déperditions de chaleur de jour comme de nuit … ah, le bon vieux bonnet de nuit !

Chaussures : Nous avons opté pour des sandales et des chaussures montantes SPD (à cales) Shimano. Il y a sûrement plus léger que nos chaussures fermées.

Nous transportons aussi une paire de chaussures légères Salomon. Les chaussures SPD ont une semelle rigide, pas très confortable pour marcher longtemps. Les cales les rendent glissantes, peu pratique pour marcher sur des sentiers pendant toute une journée. On nous a aussi dit qu’on pouvait casser les cales en marchant dessus souvent (Ben marche souvent avec ses chaussures à cales et elles tiennent le coup, à part une vis de perdue).

N’oubliez pas les guêtres ou sur-chausses ! Nous avons des Gore. Indispensables pour éviter les pieds mouillés, elles protègent aussi du vent et du froid. Elles se portent avec le pantalon par-dessus pour éviter que l’eau ne rentre dans les chaussures (ça semble évident mais ça nous est arrivé de nous tromper !).

Il y a autant de combinaisons de vêtements qu’il y a de cyclistes. Cette liste est là pour vous aider, ce n’est bien sûr pas un avis définitif. Nous avons par exemple rencontré beaucoup de cyclistes avec des vestes ou des gilets en duvet. Certains ont deux vestes : une ‘soft shell’ coupe-vent et une veste imperméable.

Publié dans Infos pratiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Smartwool Coupon 02/02/2017 09:30

Smartwool coupon socks are good for individuals who spend a lot of time outdoors and who enjoy winter activities.

Yohan 12/08/2015 19:24

Bonjour,

Merci pour toutes les infos disponibles sur votre site, elles me sont d'une grande aide.

Yohan