Routine quotidienne et problèmes de genoux

Publié le par Sylvie

Routine quotidienne

Cela a pris du temps mais grâce aux cyclistes rencontrés nous sommes maintenant mieux organisés et passons plus de temps sur la route qu'à ranger/déballer nos affaires!

- Lever 7h (ou plus tôt quand il fait très chaud)

- Paquetage des affaires puis petit-déjeuner. Ainsi, la tente a le temps de sécher et nous sommes motivés par la faim pour ranger!

- La veille, nous rangeons un maximum mais ce n'est pas toujours possible. Nous avons organisé nos sacoches afin d’avoir un minimum à ouvrir le soir (une sacoche "tous les jours", une "pluie et froid", une "cuisine" etc.). En rangeant toujours les affaires dans la même sacoche, on évite de perdre du temps à tout fouiller pour retrouver le briquet par exemple.

- Pauses toutes les heures pour s'étirer (+ ou - selon les jours), boire et grignoter si besoin.

- Nous nous sommes répartis (naturellement) les tâches :

Le matin, Sylvie roule les matelas, range ses affaires et la sacoche cuisine pendant que Ben sort les vélos, range ses affaires et retire les piquets de tente.

Le soir, nous montons la tente ensemble puis Ben plante les sardines et les tendeurs (comme ça s’il y a du vent, il stresse moins, c’est lui qui l’a fait !), cadenasse et couvre les vélos et sort ses affaires pendant que Sylvie installe matelas et duvets, ses affaires et lance le dîner.

Certains cyclistes aiment être prêts rapidement. Nous n’aimons pas nous presser le matin et nous mettons à peu près 2 h pour être prêts. Au fur et à mesure du voyage, on découvre des petits trucs qui permettent de perdre moins de temps … parce que c’est quand même plus amusant d’être sur le vélo que de monter la tente soir après soir !

 

Problèmes de genoux

Sylvie a eu très mal aux genoux après notre voyage en Cornouailles. Il s'est avéré qu'elle avait un déséquilibre musculaire entre les muscles externe et interne du quadriceps (basculement de la rotule vers l'extérieur). Voici ce que nous avons fait pour y remédier:

- 3 mois de kiné et exercices quotidiens dont massages du quadriceps pour relâcher les tensions musculaires.

- Allez voir un ostéopathe avant votre départ, même si vous n’avez pas de problèmes particuliers. Il vous rééquilibrera le corps et pourra vous avertir de faiblesses potentielles. Un voyage à vélo est un usage intensif de votre corps et des problèmes peuvent apparaitre alors que tout allait bien avant.

- Chaussures à cales, cela permet de tirer et pousser pour équilibrer l’effort. On a gagné en puissance et vitesse avec les cales.

- Le positionnement des cales est très important: latéral, avant-arrière et aussi l'angle. Nous avons réglé nos cales en pédalant sans serrer les vis puis on a serré. Il reste à affiner avec quelques réglages supplémentaires.

- Si les chaussures à cales sont trop chères pour vous, les cale-pieds aident aussi.

- Manivelles de 155mm pour Sylvie et 160mm pour Ben. Tout le monde nous a traités de fous mais cela permet de réduire l'angle de flexion du genou. On n'a pas l'impression d'avoir perdu en puissance comme on nous a dit mais on ne connaît que ça ... pas moyen de comparer!

- Etirements plusieurs fois par jour.

- On nous a conseillé récemment de faire des exercices d’échauffement le matin avant le départ pour activer la circulation et bien irriguer muscles et tendons : talons-fesses rapides, s’accroupir plusieurs fois rapidement

- Position à l’arrêt à vélo couché : une jambe à terre et l’autre sur la pédale, prêt à repartir. La jambe à terre porte tout le poids du vélo, des bagages et du cycliste. Après deux ans de voyage, notre jambe gauche (à tous les deux) tourne vers l’extérieur. D’où fatigue musculaire, tendinites, contractures du quadriceps. On vient de découvrir ce problème donc on cherche une solution…

Malgré toutes ces précautions, Sylvie s’est fait mal plusieurs fois au cours de ce voyage :

- Septembre 2008 : douleurs aux genoux suite à notre semaine en Cornouailles – 3 mois d’arrêt vélo

- Janvier 2009 : tendinite aux tendons d’Achille (aux 2 chevilles) – 4 mois d’arrêt vélo

- Octobre 2009 : tendinite derrière le genou droit – 6 semaines d’arrêt vélo

- Mai 2010 : tendinite et contractures aux cuisses – 6 semaines d’arrêt vélo

Maintenant vous comprenez pourquoi nous n’avons parcouru que 20.000 km en deux ans ! C’est très frustrant et pas facile non plus à gérer pour le compagnon de route.

Nous pensons que les vieilles blessures se sont mal cicatrisées et ont peut-être causées les blessures plus récentes. Une erreur que nous avons commise plusieurs fois (et qui a notamment causé la tendinite derrière le genou) est de rouler à la vitesse d’autres cyclistes quand nous roulons à plusieurs. Quand vous roulez à plusieurs, faites attention à garder votre rythme, que ce soit en terme de vitesse ou de fréquence des pauses.

Publié dans Infos pratiques

Commenter cet article