Sacoches ou remorque?

Publié le par Sylvie

Nous avons longuement hésité ! Les sacoches sont plus pratiques pour emprunter les transports en commun mais elles font porter un effort important sur le vélo (sur un vélo couché, tout le poids repose sur la roue arrière).

Nous avons donc acheté une remorque et une paire de sacoches Arkel 40L par vélo. Après les problèmes de genoux de Sylvie lors de notre semaine test en Cornouailles, nous avons préféré limiter le poids (une Bob Ibex pèse entre 7 et 8 kg à vide). Au départ du voyage, Sylvie avait donc une paire d’Arkel 40L et une paire d’Ortlieb 40L (Ortlieb a un délai de livraison plus court d’où l’équipage mixte car nous nous sommes décidé une semaine avant le départ). Ben avait la remorque et les Arkel 40L.

Après 8 mois de voyage, nous avons abouti à la conclusion suivante en ce qui concerne la remorque :

- Elle ajoute au freinage en montée et sur le plat (effet 3e roue + poids à vide de 8 kg)

- Elle est dangereuse en descente dès qu’il y a des trous ou des bosses sur la route (si elle passe sur un gros trou, la remorque saute dans tous les sens … une belle frayeur pour Ben sur une route en Ouzbékistan)

- Encombrement plus important qu’une paire de sacoches dans le bus, le train, l’avion (poids supplémentaire !), la chambre d’hôtel

- Impossible de reculer sans que la remorque ne se mette en travers (le compagnon de route est obligé de soulever la remorque et la faire tourner à la main).

Certains cyclistes roulent toujours avec une remorque après plusieurs années de voyage donc elle peut très bien vous convenir … encore une fois, ce n’est que notre avis personnel.

Pour nous, une remorque est utile voire indispensable pour un tandem (difficile de caser 8 sacoches sur un tandem et c’est beaucoup de poids pour le vélo). Egalement utile dans le cas d’un voyage avec enfants en bas-âge. Les cyclistes sur VTT (sans porte-bagages) utilisent aussi une remorque.

Nous avons revendu la remorque à Bangkok et depuis plus d’un an, nous roulons avec l’équipage suivant :

- Une paire d’Arkel 40L sous le siège

- Une paire d’Arkel 54L à l’arrière

- Tente et sacs de couchage sont fixés sur les porte-bagages au-dessus des sacoches. Les sacs de couchage sont rangés directement dans des sacs étanches Ortlieb. La tente est empaquetée dans des sacs plastiques quand nous roulons dans des régions pluvieuses.

Si vous transportez beaucoup de poids (cycliste solo ou qui aime son confort !), vous pouvez renforcer votre roue. Nous avons changé nos jantes pour des 36 rayons de 2.3 mm. Vous pouvez aller jusqu’à 48 rayons. Nous transportons 35-40 kg chacun et aucun rayon n’a cassé en deux ans et 20.000 km (dont environ 1.500 km de piste).

 

Sacoches : Arkel ou Ortlieb ?

Chaque type de sacoches a ses avantages et ses inconvénients. Malgré un léger inconvénient avec l’étanchéité, nous préférons utiliser les sacoches Arkel. Il est en effet bien agréable de trouver sa crème solaire ou son couteau sans avoir à vider ses sacoches (surtout quand c’est tous les jours pendant deux ans). Et finalement, à part en Patagonie, il ne pleut pas si souvent que ça !

Arkel

+ Pratiques : les sacoches s’ouvrent avec un zip sur trois côtés ce qui permet d’accéder aux affaires sans tout déballer. Les poches de côté sont très pratiques pour ranger lampe, briquet, couteau … et y accéder facilement.

+ Résistantes : elles sont en Cordura, matériau très solide. Les fermetures éclair sont extrêmement résistantes. Nos Arkel 40L ont 20.000 km et fonctionnent comme au premier jour.

Etanchéité : elles ne sont pas complètement étanches. Les sur-sacoches protègent d’un crachin mais pas d’une pluie persistante sur toute une journée. En Patagonie, nous avons emballé les sacoches dans des sacs poubelles et nous gardions les sur-sacoches par-dessus pour éviter les trous dans les sacs poubelle. Ce sont surtout les sacoches RT-40 sous le siège qui ont tendance à prendre l’eau (plus près du sol, matériau moins étanche). Les GT-54 ont l’air plus résistantes à l’eau et n’auraient probablement pas eu besoin de sacs poubelle pour être étanche mais on évitait ainsi de les salir.

Prix : beaucoup plus chères que les Ortlieb ou Vaude.

Ne lavez pas les sur-sacoches ! Elles perdent leur revêtement étanche. Secouez-les pour enlever la poussière et elles retrouveront leur belle couleur jaune.

Protégez vos sacoches : nous conservons en permanence les sur-sacoches sur les sacoches pour protéger ces dernières de la poussière, de la saleté et du soleil. Les sur-sacoches sont aussi très pratiques pour éviter que des mains curieuses ne viennent ouvrir les poches de vos sacoches. Leur couleur jaune soleil vous rend aussi bien visible sur la route.

 

Ortlieb / Vaude

+ Résistantes et étanches : l’ancien modèle (Classic) est en bâche à camion, très solide et complètement étanche. Si étanche que si on range une serviette humide, l’intérieur de la sacoche est couvert de condensation le soir. Intérieur et extérieur sont très faciles à nettoyer avec une éponge.

+ Prix : abordable.

- Peu pratique : toutes les affaires sont dans une seule poche qui s’ouvre par le haut et, bien sûr, on a toujours besoin de ce qui est en-dessous…

Publié dans Infos pratiques

Commenter cet article

Madagascar Airways 07/02/2016 15:54

Merci pour ces conseils, ça va bien nous servir en tout cas pour la prochaine fois car notre dernier voyage à Madagascar a été mal préparé.
On a bien pu prendre en compte que très tard surtout pour les réservations. C'est sur les vol nationaux qu'on a trouvé la compagnie aérienne privée http://madagascarairways.mg/, au moins une bonne chose mais le reste on a pas bien pu anticiper.
En cette période de fort ensoleillement et de température avoisinant les 35°C, c'est le rush sur les sites de baignade. La prudence et la vigilance s'imposent.
Entre balades, excursions et activités de loisirs, il n'est pas rare de trouver au détour d'un sentier, une rivière, un bassin, une cascade. Les vacanciers profitent pour se rafraîchir, se baigner, faire trempette au bord de l’eau ou tout simplement prendre le frais, admirer les paysages, organiser un pique-nique sur les rives, un véritable bonheur pour petits et grands.