Chine (juillet 2009)

Publié le par Sylvie

Visa

Nous l’avons obtenu à Bangkok en mai 2009. Nous n’avons obtenu qu’un visa d’un mois mais des amis ont obtenu deux mois. Nous aurions peut-être dû mettre une adresse à Bangkok plutôt qu’en France pour obtenir deux mois. Visa valide 3 mois.

57, Ratchadapisek Road, Bangkok, 10310, Thaïlande

09:00-11:30 du lundi au vendredi

Tel: +66-2-2457033, 2457036, +66-2-2450088 Ext. 2222, 2218,

Coût : 1100 bahts en 4 jours, 1900 bahts en 2 jours, 2700 bahts le jour même.

 

Extension de visa

Nous avons renouvelé notre visa au PSB de Korla et nous avons obtenu 30 jours en une journée pour 160 yuans. Toutes sortes de rumeurs couraient sur la durée de l’extension, finalement ils nous ont donné le maximum. Il faut attendre les derniers jours du visa pour renouveler. Il nous restait 4 jours avant l’expiration du visa et nous avons dû expliquer qu’à la date d’expiration nous serions dans un endroit où nous ne pourrions pas renouveler.

Pièces à fournir : une photo d’identité, photocopie de la page du passeport, du visa et du tampon d’entrée en Chine. Il faut également un papier qui indique le nom de l’hôtel où vous logez. Nous avons obtenu ce papier à la station de police de laquelle dépendait notre hôtel (il faut montrer la carte magnétique ou la clef de l’hôtel).

Faites les formalités avec quelqu’un qui parle anglais et chinois ou ayez le numéro de téléphone de quelqu’un qui peut traduire.

A Xi’an, nous avons rencontré un cycliste qui y a fait renouveler son visa : 30 jours, 160 yuans mais il a attendu 5 jours (la durée courante dans les grandes villes). Donc il ne lui restait plus que 25 jours quand on lui a rendu son passeport.

 

Argent

1 euro = 9.6 yuans

Nous avons retiré à Kashgar, en face du Qini Bag ; à Korla, juste à côté du Meigui (Rose) hôtel ; à Turfan, sur Gao Chang road, en face du supermarché ‘souterrain’, en remontant vers le Gao Chang hôtel. Aucun problème à Xi’an et Shanghai.

 

Route & dormir

Les étapes détaillées avec kilométrage se trouvent sur la page des récits. Notre carte sur la page d’accueil comporte tous nos arrêts.

La route de Kashgar à Turfan est sans aucun intérêt. Elle longe un désert rocailleux sans dunes et traverse de temps en temps un petit village ou une ville moderne. Les deux détours par le sud (Kashgar - Bachu/Sanchakou et Aksu - Kucha) sont plus calmes, il y a moins de circulation et la route traverse plus de villages et de zones cultivées. Nous avons eu beaucoup de vent de face bien que beaucoup de cyclistes nous aient dit avoir eu surtout du vent de dos (d’ouest en est). Nous avons eu plus de contrôles de police sur les détours, ils se demandaient ce que deux cyclistes étrangers faisaient dans la région. Sur la grande route, nous avons accéléré à chaque check point et personne ne nous a arrêté. En bref, cette route est à faire pour terminer la route de la Soie, pas la peine de voler sur la Chine pour pédaler exprès sur cette partie ! La seule fois où nous avons demandé l’hospitalité (chez des Ouighours), la police a débarqué à 1h du matin, demandé à voir passeports et photos. Ils craignent les espions dans cette région. Par la suite, nous nous sommes efforcés d’arriver chaque jour dans une ville avec hôtel. Il est possible de camper mais ce n’est pas facile de trouver un endroit pour se cacher. Le désert est plat et les oasis sont habitées. Tous les gens que nous avons rencontré ont été amicaux, très curieux dans les villages sur les détours (on nous a donné plusieurs pastèques !).

Très peu de gens parlent anglais mais il s’est toujours trouvé quelqu’un pour nous aider. ‘Hôtel’ se dit ‘binguan’. ‘Sans MSG’, pour ceux qui y sont allergiques (brûlures d’estomac), se dit ‘bouiao weijing’. Pensez à vous munir d’un guide de conversation, ils incluent souvent un dictionnaire avec les caractères chinois et quelques pages pour commander dans les restaurants. Indispensable pour profiter du large éventail de plats chinois !

Nous avions une carte (un petit fascicule) détaillée du Xinjiang, très pratique pour repérer les petites routes et avoir les noms de villes et villages en chinois (on peut pointer du doigt quand on cherche son chemin). On nous a donné cette carte mais vous devriez en trouver à Kashgar, au Xinhua bookstore, près de la statue de Mao (la nôtre coûtait 8 yuans). Le CITS en vend aussi mais plus cher.

 

Simhana - Kashgar (235 km)

Route
La route est bitumée et en très bon état. Les bornes km indiquent la distance par rapport à l’intersection avec la route principale. Ajouter 20 km pour connaître la distance jusqu’à Kashgar. Les plus beaux paysages se trouvent sur les 100 premiers km (rivières et montagnes de roche rouge). Ensuite c’est un désert rocailleux.

Points de ravitaillement (cafés et magasins) : Simhana, Ulugqat (45 km de Simhana), Kansu (115 km), Wuqia (140 km). 50 km après Wuqia, on rencontre une oasis puis les villages se font de plus en plus nombreux. Quelques rivières sur les 50 premiers km.

La route monte sur 6 km à la sortie de Simhana puis descend globalement sur 55 km. Une montée de 17 km (sans difficulté) amène à un col de 3000 m. Ensuite la route redescend sur 10 km, ondule sur 10 km et redescend sur 42 km (Wuqia). Après Wuqia, une descente de 12 km, une montée graduelle de 14 km puis c’est de la descente jusqu’à Kashgar.

 

Dormir

Simhana : deux hôtels. On nous a recommandé celui à côté de la police, devant un grand terre-plein sale. Dortoirs à 20 yuans/pers. Il y a aussi des chambres doubles, 50 yuans pour deux.

Wuqia : quatre hôtels. Nous avons fêté nos 12.000km dans le meilleur, le Long Yuan hôtel. Chambres superbes pour 130 yuans avec petit-déjeuner (chinois !).

Kashgar : nous avons visité le Sahar (sur le même rond-point que le Seman, chambre double 80 yuans), le Seman (337 Seman Lu, chambre double 100 yuans) et le Qini Bag (93 Seman Lu, chambres doubles à 70, 80 et 100 yuans). Les chambres du Qini Bag sont plus grandes et plus propres et l’hôtel est mieux placé, à côté du CITS (info touristique) et de la vieille ville. C’est aussi le premier hôtel qu’on rencontre en entrant dans la ville.

L’internet était coupé dans tout le Xinjiang suite aux événements de juillet 2009. Laverie bon marché (20 yuans pour un gros sac de linge) sur Renmin Xiu, à environ 100m du Seman et aussi à gauche en sortant du Qini Bag. La partie est de la vieille ville est payante (30 yuans) mais nous y sommes allés vers 20h et nous sommes rentrés gratuitement. Sinon, entrez par une autre rue ! Bons restaurants pakistanais à gauche en sortant du Qini Bag, surtout le dernier. Le patron est très sympa, il parle anglais et ses lassis sont délicieux. Seul inconvénient, tout est frais et il faut attendre 1h en moyenne pour manger.

Magasin de vélo : demander au CITS (Qini Bag). On en a trouvé un qui vend des Giant et qui a réparé la suspension avant de Ben.

Le ‘Sunday market’ se tient tous les jours mais le marché au bétail n’aurait lieu que le dimanche.

 

Kashgar - Aksu (540 km)

Route
La route est plate comme une crêpe, avis aux amateurs de performance ! Nous avons fait le détour par Yogurpa, au sud de l’autoroute (100 km de plus que par l’autoroute). La route traverse de nombreux villages où il est facile de se ravitailler en eau et il y a aussi de petits restaurants. La route est boisée relativement souvent, agréable quand il fait chaud.

27 km après Kashgar (départ du Qini Bag), un grand panneau bleu annonce la bifurcation, il faut tourner à gauche, la route passe sous de hauts peupliers. 137 km plus loin, à Xenongshifang, la route bifurque à nouveau, prendre à gauche. Après Bachu, il y a 20 km jusqu’à Sanchakou, sur la grande route. Sanchakou est un minuscule village mais on peut y manger et acheter de l’eau. 45 km après Sanchakou, hameau avec 2 restos et un petit magasin. 95 km après Sanchakou, gros village qui s’étend sur plusieurs km. Ensuite il y a des villages tous les 30-40 km jusqu’à Aksu. Quand nous avons fait la route, les 15-20 derniers km étaient en travaux, beaucoup de trous et de poussière.

Aksu : magasin de vélo qui vend des Merida et du matériel de camping sur ‘Central Square’, sur Dong Dajie, un peu après le fast food ‘Hamburger Verymine’ (quelques rues avant l’International Hôtel). Très compétent et honnête, plusieurs cyclistes sont déjà passés pour des réparations. Il a réparé le roulement de la fourche avant du vélo de Ben.

 

Dormir

Bachu : 300 km après Kashgar. Nous avons dormi dans un hôtel qui fait le coin entre la route principale et une rue qui part sur la droite. 80 yuans la chambre double avec sdb. La ville est rationnée en eau. L’eau est coupée par périodes pendant la journée donc demandez les horaires (pas d’eau entre 11h et 13h30 et après 22h par exemple).

Sanchakou : un commerçant nous a dit qu’il y avait un hôtel. Bachu est beaucoup plus agréable que Sanchakou pour un jour de repos.

95 km après Sanchakou : hôtel de propreté douteuse. Environ 5 km après l’entrée du village, il y a moyen de camper sous les ponts de la route.

Aksu : Friendship hôtel, Yingbin Lu, environ 2 km du centre ville. 150 yuans la chambre double, superbe hôtel ! C’est un chauffeur de camion qui nous l’a indiqué sinon nous serions allés à l’hôtel près de la station de bus.

 

Aksu - Kucha (380 km)

Route
La route est toujours aussi plate. Nous avons fait le détour par Alar (125 km au sud d’Aksu) et Shaya (312 km d’Aksu). Le détour rajoute environ 120 km par rapport à la route principale mais on traverse plus de villages et de zones cultivées (plus d’ombre et paysages un peu plus variés). Dans Aksu, prendre l’artère principale qui part au sud (route 207). Nous avons déjeuné à 80 km d’Aksu. Peu de villages pour se ravitailler en eau. A la sortie d’Alar, prendre à droite sur le pont. Tourner à gauche avant le 2ème pont et longer le canal. 46 km après avoir tourné (54 km après le centre d’Alar), c’est le camp 14 où on peut se ravitailler en eau et probablement aussi déjeuner. Au camp 14, tourner à droite sur le pont. 8 km plus loin, la route rejoint la Trans-Désert (route 217). Tourner à gauche pour remonter vers Kucha. 60 km après le camp 14, gros village où on peut déjeuner et acheter de l’eau. C’est le seul point de ravitaillement jusqu’à Shaya, 70 km plus loin. Shaya est à 5 km de la route principale, au rond-point prendre la première à droite et suivre la grande avenue. Ville agréable, nous étions apparemment les premiers étrangers à y passer ! Kucha est à 65 km de Shaya, il y a un village où déjeuner à 35 km de Shaya. La route traverse des champs et des plantations d’arbres, très agréable après les paysages désertiques. Kucha n’est pas très agréable pour un jour de repos, nous avons préféré Luntai.

 

Dormir

Alar : Aksu Alar Hôtel, 4 km après l’entrée de la ville, un gros bâtiment de couleur crème sur le côté gauche. 80 yuans la chambre double avec sdb, très bon rapport qualité prix. Grand supermarché à gauche de l’hôtel. La ville continue après le grand parc à côté de l’hôtel, il y a comme un deuxième centre avec magasins, restos et marché.

Shaya : Shaya hôtel, tout au bout de l’avenue (après le rond-point) sur la gauche. 100 yuans la chambre double avec sdb, belle chambre et copieux petit déjeuner (inclus). Resto dans l’hôtel. Les policiers nous ont escorté depuis le check point jusqu’à l’hôtel puis l’hôtel a appelé une employée d’une agence de voyages qui parlait anglais.

Kucha : difficile de trouver un hôtel qui accepte les étrangers. Deux options : le Li Du hôtel (200 yuans la chambre double) et le Kuche hôtel (120 yuans la chambre double), environ 8 km après l’entrée de la ville sur le côté droit. Le Kuche hôtel est 50 m avant le Li Du, grandes chambres avec sdb, petit-déjeuner inclus. Restos juste à côté.

 

Kucha - Korla (280 km)

Route
La route ondule. Beaucoup de camions. La route est en travaux sur 10 km (85-95 km de Luntai). Un restaurant à 47 km de Kucha et une station service à 70 km. Après Luntai, villages avec restos et petits magasins à 30, 60, 75 et 115 km de Luntai. Une dizaine de station services alignées les unes à côté des autres à 155 km de Luntai.

 

Dormir

Luntai : San Bao hôtel, 120 yuans la chambre double. Très confortable. Le San Bao est à côté de la station de bus, au début d’une rue sur la droite de la rue principale. Nous avons trouvé Luntai plus sympa que Kucha pour un jour de repos, L’hôtel est dans le centre alors qu’à Kucha, il est à 2 km du centre. Le resto chinois juste à côté est tenu par une famille très sympa et la cuisine est délicieuse.

Korla : Meigui hôtel (aussi appelé Rose hôtel). 100 yuans pour une chambre double très confortable. En arrivant dans Korla, descendre la grande rue (en pente). Tourner à gauche juste après le Golden Leaf hôtel. Au bout de la rue, il y a une immense place. Le Meigue hôtel est sur un des côtés, juste en face de la tour ‘China Telecom’. Quartier très sympa surtout le soir. Seul problème, ils voulaient mettre les vélos dans la cour (gardée 24/24). Nous avons préféré les mettre chez un ami. Immense supermarché : tourner à gauche en sortant du Meigue et traverser la rue. Au Best food (fast food), prendre la rue à droite, passer les toilettes publiques, l’entrée est tout au bout de la rue sur la droite, en sous-sol.

 

Korla - Turfan (370 km)

Route
Une montée de 14 km à la sortie de Korla puis la route ondule jusqu'à Heshuo. Environ 7 km après Korla, l’autoroute commence. Elle est interdite aux vélos mais les employés vous montreront un passage pour rejoindre l’ancienne route. La route est relativement en bon état, sans bas-côtés, mais la plupart des véhicules empruntent l’autoroute. Magasins et restos à Yangxi (55 km de Korla). Après Heshuo, quelques villages, le dernier est à environ 42 km de Heshuo. Après ce village, la route monte graduellement sur une trentaine de km puis redescend. En bas de la descente, 70 km après le dernier village, il y a une station service et un péage où on peut acheter de l’eau et déjeuner. Ensuite la route monte à nouveau graduellement sur 45 km puis redescend, beaucoup plus raide, sur 60 km jusqu’à Toksum (on a fait la montée en 3h et la descente en 1h30). On voulait faire la montée avant Toksum en camion mais le stop ne marche pas vraiment pas sur cette route, ne comptez pas dessus ! Un camion nous a fait faire 35 km et nous a déposés à la station essence/péage juste avant la montée de 45km qu’on a faite en entier. Après Toksum, la route monte légèrement sur Turfan et traverse de nombreux villages. Route ombragée par endroits, agréable après celle faite la veille dans le désert de Gobi.

 

Dormir

Heshuo : un hôtel à l’entrée de la ville (il y en a peut-être d’autres mais nous n’avons pas cherché). 100 yuans la chambre double avec sdb. Resto dans l’hôtel.

Toksum : nous avons dormi dans l’hôtel à la bifurcation avec la route qui part sur Turfan (tout droit) et la route qui part dans le centre de la ville (sur la droite). 100 yuans la chambre double, plus agréable qu’à Heshuo.

Turfan : le Tulufan hôtel est vraiment cher pour ce que c’est (140 yuans pour une chambre double pas très propre, 50 yuans pour un lit en dortoir en sous-sol). Au lieu de tourner à droite dans l’allée ombragée pour aller au Tulufan hôtel, tournez à gauche et remontez l’allée en sens inverse. Sur la droite, il y a un hôtel très agréable, personnel sympa et le CITS est dans cet hôtel. La dame du CITS nous a bien aidé. Cet hôtel était complet donc nous avons logé au Gao Chang hôtel, sur Gao Chang road : avec le CITS sur la droite, remontez l’allée, tournez à gauche puis, aux feux, tournez à droite sur la grande avenue. Un grand supermarché fait l’angle en sous-sol (aux feux). Le Gao Chang hôtel est sur le côté gauche de l’avenue. Superbe chambre double à 160 yuans, négociée à 130 yuans (celles du rez-de-chaussée ont été rénovées).

Le John’s café est dans la cour du Tulufan hôtel. Ils nous ont aidé à trouver un camion pour aller à la gare de Daheyan (220 yuans). Il y a aussi des camions dans la rue du bazar mais les prix sont élevés (entre 300 et 400 yuans). Notre chauffeur avait l’habitude de transporter des motos. Il a bien attaché nos vélos et, à la gare, il a passé 1h30 à nous aider à enregistrer les bagages !

 

Daheyan – Xi’an – Shanghai (train)

Daheyan (Turfan) – Xi’an

Nous avons acheté nos billets en avance, à la gare de Korla. Il y a aussi une agence qui vend les tickets de train près du People’s hospital (à gauche quand on fait face à l’hôpital). Pour aller à l’agence, tourner à droite en sortant du Meigui hôtel et longer l’avenue qui passe entre l’hôtel et la tour de China Telecom. L’hôpital et l’agence sont sur le côté droit, 100 m après le carrefour.

470 yuans pour un hard-sleeper, lit du haut (27h de trajet). On a dû faire enregistrer les vélos et la plupart des sacoches (regroupez-les dans des grands sacs !) en cargo (à gauche quand on fait face à la gare). Coût : 50 yuans par vélo et 280 yuans pour 55 kg de bagages. Un vélo est enregistré par défaut comme 25 kg, on n’a pas réussi à les faire baisser (nos vélos pèsent chacun 20 kg). On ne sait pas dans quel train nos bagages ont voyagé mais tout était là le lendemain à l’arrivée. Le vélo de Sylvie avait pris un gros choc (pas de dégâts heureusement) donc ça vaut le coup de protéger les parties fragiles.

Les trains chinois sont super. S’il y a de la place et que vous pouvez mettre 30 yuans de plus, choisissez la couchette du milieu (si vous voyagez de jour). Personne ne s’assied sur votre lit (comme en bas) et vous avez une fenêtre (contrairement au lit du haut). Un samovar (ballon d’eau chaude) est situé à un bout du wagon, prévoyez nouilles et thé. Des chariots de nourriture passent aussi régulièrement dans les wagons.

 

Xi’an

Nous avons logé au Lu Dao Binguan Youth Hostel sur Xiqi Lu. En sortant de la gare, passer sous la muraille, tourner à droite (devant le KFC) puis tourner à gauche et descendre la rue. Le Lu Dao hôtel est dans la première rue à droite. Chambre double à 150 yuans, négociée à 130 yuans. Internet gratuit (dans le hall et dans la chambre, pour ceux qui ont un portable). Gros sac de linge lavé pour 25 yuans. Le quartier n’est pas très agréable, beaucoup de bruit et de circulation et l’ambiance du Lu Dao est celle d’un hôtel, il manque l’ambiance d’une auberge de jeunesse (le resto était en rénovation quand on est passé). Le quartier de la porte Sud est beaucoup plus sympa, près de la vieille ville, et plus calme (si on peut dire !). Il y a deux Youth Hostels très agréables à 100 m l’une de l’autre : face à la porte Sud, tournez à droite et longez les remparts, les hôtels sont au début de la rue. Entre 160 et 180 yuans la chambre double, 30 à 50 yuans pour un lit en dortoir. Plus cher mais super atmosphère et les bâtiments ont beaucoup de charme, des petites cours en enfilade.

Vérifiez que l’hôtel est habilité à recevoir des étrangers. Nous sommes arrivés à 2h du matin et avons pris un des rares hôtels ouverts. Le lendemain, la police nous a obligé à déménager.

Inutile d’aller jusqu’au CITS au sud de la ville, ils ne sont vraiment pas aidants.

Magasin de vélo : Best Bicycle Club, très bien achalandé, sur Zhuque Lu. A la porte Sud, tourner à droite, longer les remparts et prendre la première porte. Le magasin de vélo est sur le côté droit. Ils ont quatre magasins à Xi’an donc si l’un n’a pas la pièce qu’il vous faut, l’autre l’aura ! Nous avons changé chaîne et cassette chez eux. Cassette Sram haute gamme pour la moitié du prix en France ! Il y a aussi deux magasins de matériel de camping dans la même rue (Green Ants Outdoor), bon matériel et pas mal de choix.

Le magasin Giant au nord de la ville n’a pas autant de choix et les employés ne s’y connaissaient pas vraiment en vélo quand on est passé.

 

Xi’an – Shanghai

Nous avons acheté nos billets à la gare de Xi’an. Il y a une dizaine de trains différents pour Shanghai et les temps de trajet varient. Les 10 ou 15 premiers guichets vendent des tickets pour 3 à 10 jours en avance. Les suivants vendent les tickets pour un départ à moins de 3 jours. Regardez le panneau lumineux au-dessus du guichet et ne vous trompez pas, ils ne vous serviront pas si vous êtes au mauvais guichet !

312 yuans pour un hard-sleeper, lit du haut (13 h de trajet). Coût : 45 yuans par vélo et 171 yuans pour 40 kg de bagages (cette fois, on avait pris 4 sacoches avec nous). Si vous donnez vélos et bagages 4 à 5 jours en avance : 1.9 yuans/kg. Si vous les donnez le jour même : 4.3 yuans/kg. Si ce sont les vacances, il faut peut-être aussi donner vos bagages en avance.

Publié dans Infos pratiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article