Khirghistan (juin 2009)

Publié le par Sylvie

Visa

Nous sommes également passé par Stantours et avons pris un 'group visa' (nous étions 4 cyclistes). Il n'est pas nécessaire de voyager tous ensemble. En gros, cela revient à déposer une demande de visa à plusieurs et partager les frais du courrier sur Bishkek. Le visa est valable un mois et a des dates fixes d'entrée et sortie.

Attention ! La frontière avec la Chine est fermée le samedi et le dimanche donc arrangez-vous pour que votre date de sortie (ou d'entrée selon votre trajet) tombe en semaine.

Coût :

Visa une-entrée: 65$ - Visa deux-entrées: 95$ - Courrier sur Bishkek : 50$ (à partager en autant de candidatures).

Prolongation de visa : possible à Karakol, Bishkek, Jalal Abad et Osh. Nous l'avons faite à Osh au bureau de l'OVIR à l'intersection entre Golubev et Lenin, quelques blocs au sud du bâtiment de l'administration municipale (celui-ci est juste en face de la statue de Lénine). Nous avons dû insister à cause de notre 'visa groupe'. L'OVIR nous a d'abord envoyé au bâtiment de l'administration où ils n'ont pas su nous dire les prix donc nous sommes retournés à l'OVIR où nous avons finalement obtenu gain de cause. Coût : 1000 soms pour un mois (1500 soms pour le visa double-entrée).

 

Argent

1 euro = 60 soms

Distributeurs à Karakol, Bishkek, Osh.

 

Route & Dormir

Frontière khirghize - Balykchy (340 km)

Route
La route est en fait une piste pour les premiers 70 à 80 km. Nous avons acheté des bouteilles d'eau à San-Tash et aussi pris de l'eau du robinet que nous avons filtré, environ 15 km après la frontière. La piste 'ondule' jusqu'à la vallée et est ensuite relativement plate. Petits magasins et cafés à Tup.

Après Karakol, la route bitumée longe le lac puis part dans les montagnes avant de rejoindre le lac à nouveau. 10 km après Bokonbayev, il y a une montée de 12 km sans difficulté suivie d'une descente de 10 km. Pas grand-chose pour déjeuner entre Bokonbayev et Balykchy (sauf si vous aimez la saucisse de chèvre !).

Minibus : 1500 soms pour 'louer' un minibus complet (4 vélos, 16 sacoches et nous 4) trajet Balykchy - Bichkek. 2800 soms pour le trajet Bichkek - Kochkor.

 
Dormir
Karakol : Jamilya guesthouse. Tenue par une famille très sympa. Jamilya parle bien anglais et sa belle-fille parle un français impeccable. 600 soms/personne petit-déjeuner inclus. Dîner (délicieux) pour 250 soms. Les chambres sont immenses, propres et d'un style amusant. Salles de bains et toilettes au rdc.

Tamga : chez Askar et Tamara, Issikkulskaya 4, tout en haut du village, une rue sur la droite. 600 soms/personne petit-déjeuner inclus. Dîner pour 170 soms. Pas aussi sympa que chez Jamilya !

Bokonbayev : une guesthouse dans une rue derrière le CBT. 350 soms/personne petit-déjeuner inclus.

Balykchy : en arrivant de Bichkek ou Karakol, prendre la première rue à droite au rond-point (Frounze). Appartements dans une petite rue juste après le croisement de Frounze et Gagarina. 250 soms/personne.

Bichkek : Nomad guesthouse, numéro 10, une porte bleue et blanche dans la rue juste derrière la station de bus est. 2 yourtes (6 et 3 personnes) et un petit dortoir pour 12 personnes. 200 soms/personne. 70 soms pour le petit déjeuner.

 

Kochkor - Song Köl (100 km)

Route
Jusqu'à Sary Bulak (42 km), la route est goudronnée puis elle se transforme en piste en plus ou moins bon état. Faites les courses à Kochkor car il n'y a presque rien à Sary Bulak juste quelques stands qui vendent de l'eau gazeuse. Nous avons pris de l'eau à la pompe à Telek, un village 10 km après Sary Bulak. 30 km de piste relativement plate entre Sary Bulak et la montée au lac puis 10 km de piste en mauvais état (graviers et cailloux) avec fortes pentes avant d'atteindre un col à 3400m. Une descente d'une douzaine de km sur le lac. La piste est en meilleur état sur le côté nord (terre battue), le reste est un mélange de tôle ondulée, graviers et cailloux. Un guide nous a déconseillé de faire le tour par le nord, trop de rivières à traverser mais cela dépend peut-être des années.

Le CBT de Kochkor ne vend pas de cartes de la région mais on peut prendre en photo la carte détaillée placardée au mur. Vous pouvez peut-être trouver cette carte détaillée à Bishkek in Geoid, Kiev 107.


Dormir
Kochkor : Jumagul B&B sur Kuttuseyit. 400 soms/pers. Petit déjeuner inclus. Hôtes sympathiques et chambres agréables.

Lac Song Köl : en bas de la descente (en arrivant de Sary Bulak), un caillou au sol signale 'CBT yurts'. Les yourtes sont 10 km plus loin en remontant la rive nord (sur la droite). Il y a aussi des yourtes Shepherd's life. 300 soms/ pers pour dormir en yourte. 150 soms le dîner et 70 soms le petit déjeuner. Les gens vous laissent planter la tente à côté de la yourte quand vous dinez chez eux. Nous n'avions pas réservé à l'avance et nous sommes arrivés à 20h ! Nous avons dormi à la yourte numéro 4, hôtesse très sympa. Le jour suivant, nous avons trouvé d'autres yourtes de l'autre côté du lac où nous avons déjeuné pour 150 soms. Pour l'eau, nous avons filtré l'eau du lac ou des rivières qui se jettent dedans.

 

Song Köl - Toktogul (340 km)

Route
Nous sommes 'sortis' par la route nord en faisant le tour du lac, 45 km environ après les yourtes du CBT. La route est d'abord 'plate' sur environ 10 km avant de monter graduellement sur 20 km. L'état de la piste est toujours épouvantable mais les pentes ne sont pas très fortes sauf la dernière avant d'atteindre le col. Ensuite descente cahoteuse de 45 km sur le village de Bash Kaingendy. Bitume sur 35 km, par Chayek où l'on peut se ravitailler (le centre est 3 km après l'entrée du village) puis piste juste après la rivière. 70 km de piste dans de magnifiques gorges de roche rouge par Kyzyl Oi et Suusammyr. Montée graduelle puis descente/plat sur Suusammyr. Il n'y a pas grand-chose pour manger entre Kyzyl Oi et Suusammyr, pas de cafés, quelques magasins qui vendent sardines et biscuits. 16 km de montée graduelle après Suusammyr puis on retrouve le bitume à la bifurcation avec la route pour Bichkek. Descente sur quelques km puis la route 'ondule' avant de remonter sur Otmok. Après Otmok, 20 km de montée jusqu'au col d'Ala Bel à 3200 m puis 60 km de descente sur Toktogul. Environ 20-30 km après Ala Bel, il y a quelques cafés. L'entrée dans Toktogul n'est pas évidente : une fois passé une sorte de mini château au toit vert brillant, il faut prendre la prochaine rue à droite. C'est la rue des hôtels et du bazar.

 

Dormir
Kyzyl Oi : numéro 4, chez Katia, une des premières maisons sur la droite. 350 soms/pers. Petit déjeuner inclus. 150 soms pour le dîner. Katia est très sympa et a l'habitude de recevoir des cyclistes.

Suusammyr : suivre le panneau 'Tourist Information' sur la grande route et vous arriverez chez Gulmira, l'hôtesse la plus sympathique que nous ayons rencontré au Khirghistan ! 350 soms lit+dîner+ petit déjeuner. 30 soms pour le banya.

Otmok : nous avons dormi dans la yourte juste après la bifurcation avec la route pour Talas. 300 soms pour dormir + dîner + petit déjeuner.

Toktogul : pas beaucoup de choix ! Nous avons dormi dans le premier hôtel sur la gauche dans la rue principale. 300 soms/pers. Il n'y avait pas de pression donc pas d'eau dans les étages quand nous y sommes passés. Internet café dans la même rue en allant vers le centre, bonne connexion.

 

Toktogul - Tash Komur (180 km)

Route
La route s'écarte du réservoir sur le côté nord. 20 km après Toktogul, une montée assez raide de 3 km puis 10 km de descente. Sur 17 km la route ondule puis il y a une nouvelle montée de 3 km. 40 km après Toktogul, sur la rive sud, café sur le côté gauche où l'on peut manger, acheter de l'eau. 8 km après Ketmen Topo, montée de 8 km pour quitter le réservoir puis longue descente. Ensuite la route monte et descend le long de gorges jusqu'à Tash Komur. Quelques cafés sur la route pour déjeuner.

Minibus : 4200 soms pour 'louer' un minibus complet (4 vélos, 16 sacoches et nous 4) trajet Tash Komur - Osh au bazar de Tash Komur en négociant dur.

 

Dormir
Ketmen Topo : sur la rive sud du réservoir de Toktogul, 63 km après Toktogul, en bas d'une descente, il y a un petit café au bord du lac. Nous y avons diné et planté la tente.

Karaköl : hôtel Tourist environ 6 km après le poste de police à l'entrée de la ville, 500 soms/pers. Chambre triple avec salle de bains et balcon.

Tash Komur : Anipa guesthouse, 2 Pervomaiskaya. Après le grand pont, tourner à gauche et continuer sur 4 km. Tournez dans la rue à gauche avant la banque AUB, ensuite demandez !

Osh : nous sommes passés par le CBT qui a appelé et nous a envoyé au 39 Panfilova environ 3 km dans le sud de la ville. 500 soms/pers, immense chambre double avec petit déjeuner, grand jardin. Famille sympa. Osh guesthouse, dans le centre, est minuscule et pas très agréable (des gens dormaient par terre !) et parfois sans électricité donc à choisir seulement si vous voulez rencontrer des voyageurs.

Les internet cafés sont très lents à Osh. Nous en avons trouvé un rapide au coin de Kyrgyzstan et Zaina Betinova, sur la gauche quand on remonte du bazar (Asia Start, au 1er étage d'un escalier en colimaçon, 40 soms/h, en haut de l'escalier, prendre à droite et demander).

Osh – Sary Tash - Irkeshtam (190 – 75 km)

Route
La route est goudronnée sur 60 km puis piste et bitume alternent jusqu’à Sary Tash. Après Sary Tash, c’est de la piste sur 55 km (les 10 derniers sont en très mauvais état mais c’est de la descente) puis le bitume revient.

Au départ d’Osh, la route monte graduellement sur 60 km puis une montée assez raide de 4 km mène à un col de 2400 m. Gulchö est en bas d’une descente de 20 km (assez raide par endroits). Il n’y a pas de cafés avant Gulchö, seulement quelques petits magasins. Après Gulchö, la piste monte graduellement sur 80 km puis une montée très raide en lacets de 10 km amène à un col de 3600m. S’il pleut beaucoup, la route devient boueuse et est plus difficile à monter. Après le col, la route redescend sur 3 km puis remonte sur 3 km. Sary Tash est en bas d’une descente de 8 km avec vue magnifique sur la chaîne du Pamir. Il y a un café environ 65 km après Gulchö et ensuite plus rien. Quelques rivières sur la route.

Après Sary Tash, la piste monte graduellement sur 45 km puis redescend sur environ 10 km (cette partie est en très mauvais état). Ensuite, la route est à nouveau goudronnée et ondule sur 20 km jusqu’à la frontière. Attention aux pistes en terre sur le côté. Sur 45 km, la piste longe la route principale mais sur la partie en mauvais état, les pistes peuvent vous écarter de la route (certains cyclistes ont perdu 1 à 2h). Il y a quelques petits magasins à Sary Tash mais il vaut mieux faire la plupart des courses à Osh. Pas de villages sur la route à part Nura (65 km de Sary Tash, détruite par un tremblement de terre fin 2008) puis Irkeshtam mais nous n’y avons pas vu de magasins. Peu de rivières, nous avons trouvé de l’eau en demandant à des yourtes le long d’un ruisseau environ 35 km après Sary Tash.

Nous sommes arrivés à 11h, juste pour la pause déjeuner, et nous avons dû attendre 3h en plein soleil avant de passer la frontière chinoise. La route est faisable en une journée et dans ce cas, il faut passer la frontière le jour même. Il y a juste un relais de camionneurs pas très bien famé à Irkeshtam et il n’y a pas vraiment d’endroits tranquilles où camper. En deux jours, le mieux est de camper sur la fin de la route en mauvais état (environ 50 km de Sary Tash) et partir tôt le lendemain pour passer la frontière dans les premiers. La Chine est décalée de 2h par rapport au Khirghistan. Quand il est 9h au Khirghistan, il est déjà 11h en Chine.

Dormir

Gulchö : deux guesthouses (il y a un panneau à l’entrée de la ville). 26 Lenin street (500 soms/pers./nuit, dîner et petit-déjeuner inclus). La seconde est apparemment un hébergement en yourtes, à 2 km de Gulchö, en direction d’Irkeshtam.

A environ 55 km de Gulchö, nous avons passé un panneau ‘Irkeshtam tours’. Il y avait plusieurs yourtes dans le jardin donc probablement possibilité d’hébergement.

Sary Tash : nous avons dormi chez Farida, très sympa. 500 soms/pers./nuit, dîner et petit-déjeuner inclus. En entrant dans Sary Tash, à la pompe à essence, prendre la route à gauche (en direction d’Irkeshtam). La maison de Farida est dans la dernière rue sur la droite, après l’hôpital.

Publié dans Infos pratiques

Commenter cet article