Ouzbekistan (octobre 2008)

Publié le par Sylvie

Visa

Consulat à Téhéran:
Pasderan street, Aqdasiye street, Park street 4, n°15
Dim-Jeu: 9:00-12:30
Ne pas confondre avec l´ambassade qui n´est pas au même endroit.
Coût du visa: 75$ (nous avons payé en IR) + 40.000IR pour taper le formulaire.
Le visa ouzbek n´a aucune flexibilité: vous devez entrer au jour dit (ou après) et sortir au jour dit (ou avant). Ce n´est pas comme le visa iranien où on peut entrer dans les 3 mois suivant la date de délivrance. Calculez bien les dates par rapport à votre visa iranien. Le visa turkmène se cale sur le visa uzbek. S´il vous manque des jours, il est possible de rallonger le visa iranien. Les jours d´entrée et de sortie comptent comme des jours dans le pays.
2 procédures:
1. Demander une lettre d´invitation à une agence de voyages. Coût: 25 euros. Nous sommes passés par Stantours et avons reçu la lettre en une semaine par email.
Imprimer la lettre et l´amener avec 2 photos au consulat. Ils nous ont dit de revenir à 13h mais nous avons attendu dans la cour et à 10h30, ils nous rappelaient pour nous donner le visa.
2. Demander une lettre de recommendation à son ambassade (gratuit pour les Français mais on a vu un Anglais qui a payé 80$!). La lettre s´obtient dans la journée ou le lendemain. Amener la lettre au consulat. Le visa est délivré en 3 jours.
L´avantage de la lettre d´invitation c´est qu´elle permet d´obtenir le visa uzbek dans la journée et donc de lancer le visa turkmène sans tarder (dans la journée si vous êtes chanceux). 1 nuit d´hôtel coûte entre 15 et 20 euros à Téhéran.
Enregistrement: toute une histoire! En theorie, il faut se faire enregistrer chaque jour. Les hotels le font automatiquement et on recoit un petit bout de papier. Mais quand on campe ou qu'on dort chez les gens, c'est impossible. On peut toujours se faire enregistrer dans un hotel, payer et ne pas y dormir. Mais souvent, ils ne le font pas reotractivement. Finalement, il nous manquait quelques jours mais les douaniers ne nous ont rien demand
é du tout.
 
Argent
1 euro = 1900 som
1 dollar = 1400 som
A Boukhara, changez au marché noir (demandez le ´Black bazaar`), les taux sont bien meilleurs que dans la vieille ville.
Attention! Changez vos soms avant de quitter l'Ouzbekistan car apr
ès, c'est difficile et le taux n'est pas aussi bon. Nous avons changé à Osh à 43 soms uzbek pour 1 som khirghize (au lieu des 33 officiels). Beaucoup de changeurs les refusent.

Autre
Internet:
Boukhara: le meilleur internet café est au Bureau du téléphone et du télégraphe, Muminova 8. Débit rapide et 500 soms/h. Tous les autres cafés que nous avons essayé sont très lents, plantent souvent et coûtent 1000 soms/h.
 
Agence de voyage:
Tashkent: Arostr, Afrosiab street flat 66 house 13
arostr@mail.ru, +998 (3)71 256 4067, www.arostr.uz
On a achete les tickets chez eux mais on aurait mieux fait de se debrouiller tout seuls!

Route & Dormir
Frontière - Boukhara (100 km)
Route:
Bon état. Premiers ´magasins´ à Alat, à 25km de la frontière, on n´y a trouvé que des biscuits et de l´eau. Des stands à la station de bus de Koraqol vendent des samsas (beignets à la viande). Après Koraqol, les cafés sont plus nombreux mais pas forcément signalés.
Dormir:
Boukhara: Malikjon guest house, 9 rue Sarafon, tél: 99865 224 5050. Chambre double avec sdb, 20$-30$. Petit déjeuner inclus. Dîner 6.000 soms. Beaucoup de charme, propre et tenu par une sympathique famille qui sait soigner ses hôtes. La cuisine est délicieuse et les portions, copieuses. Populaire avec les groupes et les voyageurs, c´est mieux de réserver.
Khiva: les logements sont dans Ichon Qola, la vieille ville.
Otabek guesthouse, 10$/lit, sdb commune, petit déjeuner inclus.
Mirzoboshi, 10$/lit, petit déjeuner inclus. Dîner 5000 soms.
Pour les budgets serrés, plutôt que payer 11,000 soms pour le ticket, marcher dans la ville suffit. Vous pouvez tenter d´entrer pour moins cher dans les monuments.
 
 
Boukhara – Samarcande (290 km) & Samarcande – Tashkent (340 km)
Route:
Sans interet ! Des champs de coton et des villages. Tres peu d'intimite car il y a du monde partout. On a eu du mal a faire des pauses sans etre entoure d'une demi-douzaine de gens. L'etat de la route est variable, parfois lisse, parfois pleine de trous, bosses, raccords mal faits. La contrepartie c'est que les gens sont tres accueillants et on n'a eu aucune difficulte a trouver des endroits pour dormir.
Dormir:
Malikrabot (juste avant Navoi): hotel Parvoz (juste apres le caravanserail), 7 euros la chambre double sans sdb.

Samarcande: hotel Marokand, Chorraha Ko-chasi, 5 min a pied de la mosquee Bibi Khanoun vers l'Ouest. 24$ la chambre double avec sdb. Le Antika avait aussi l'air tres sympa.
Tashkent: Gulnara guesthouse. 15$ le lit en dortoir. Hotel agreable a part son proprietaire mais il n'y a pas beaucoup de choix.
Le reste du temps, nous avons frappe aux portes des gens ou ce sont eux qui nous invite chez eux. Nous n'avons pas plante la tente une seule fois lors de notre sejour en Ouzbekistan, c'est dire l'hospitalite du peuple ouzbek ...

Publié dans Infos pratiques

Commenter cet article