Le retour du Zoro(astrianisme)

Publié le par Sylvie

Yazd ... 17/09 - 20/09 

Le Silk Road hôtel est une ancienne maison restaurée, au coeur de la vieille ville. Les chambres donnent sur une grande cour avec fontaine. On a de la chance, il y a une petite alcôve sur le toit, juste la place pour deux matelas, c´est cosy! Et on a une vue superbe sur les minarets et les coupoles d´un bleu éclatant. L´ambiance est très relax, beaucoup de voyageurs. Le petit-déjeuner traîne en longueur, on rencontre Bernt, un cycliste hollandais et Karim, un Français en vacances en Iran pour deux semaines.
La vieille ville est construite en torchis. On se promène dans un labyrinthe tortueux de ruelles brunes. Une odeur alléchante s´échappe d´une petite boulangerie. Des gens font la queue pour acheter le pain du déjeuner et du dîner. L´étal de pastèques d´une échoppe éclaire une ruelle d´une lueur verte.
On retrouve Parvin et Elham devant la mosquée et elles nous font découvrir toute une série de magnifiques hôtels: chambres décorées avec goût donnant sur des cours fleuries. Dans l´ancien temps, les maisons étaient rafraîchies grâce aux badgirs (de bad, vent et gir, capter). Ce sont des tours percées de trous. Le vent s´y engouffre, fraîchit en passant au-dessus d´un bassin d´eau et voilà de l´air frais naturel!
Le lendemain, on continue à déambuler. On ne se lasse pas de ces ruelles paisibles. Le soir, nous allons voir le coucher de soleil sur les tours du silence. C´est un ancien cimetière zoroastrien. Le Zoroastrisme est probablement la plus ancienne religion monothéiste, plus tard supplantée par l´Islam. Il reste quelques milliers de Zoroastriens en Iran et en Inde. On a d´ailleurs appris que la religion Sikh (vieille d´environ 600 ans) est très similaire.
Les Zoroastriens croient en la pureté des éléments et, pour éviter de les souiller, n´enterraient pas leurs morts. Ils les déposaient en haut de tours circulaires et les vautours nettoyaient les corps. Petit détail sympathique, un prêtre était assis au milieu des morts et notait quel œil était arraché en premier. Si c´était le droit, c´était de bon augure pour le mort. Depuis les années 60, les Zoroastriens enterrent leurs morts dans des coffrages en béton pour ne pas souiller la terre. Du haut des tours, on a une vue magnifique sur la ville et le soleil couchant. On rentre tous les 4 en stop. Dîner-buffet à l´Orient hotel, 4 plats différents à volonté, enfin on goûte la cuisine iranienne. Les garçons font une razzia sur les bières ... Non-alcoolisées mais c´est mieux que rien!
Le dernier jour, nous visitons des villages du désert. La plupart tombent en ruine. Les murs de torchis demandent un entretien régulier faute de quoi ils tombent en poussière. Nous visitons aussi Chak Chak, un temple zoroastrien célèbre. Le village est accroché à flanc de montagne avec une vue spectaculaire sur la vallée désertique.
Nous quittons Yazd à regret, une de ces villes où les voyageurs se ressourcent avec bonheur! C´est aussi ici que nos chemins se séparent: nous remontons à Téhéran, Dimitri et Bruno descendent sur Bandar-Abbas, prendre un bateau pour Dubai puis voler sur Delhi. On n´est pas censé se recroiser mais on ne sait jamais...

Publié dans Iran

Commenter cet article